• Le monde de la randonnée est profondément choqué par la circulaire signée par Madame Nelly Olin, Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable, le 6 septembre. Cette circulaire officialise et systématise aux yeux des administrations la notion de "carrossabilité".

    Cette notion, qui n'existe pas dans le droit Français, signe la mort de la randonnée motorisée.

    Les trop nombreux dérapages sur le terrain sont donc validés par le gouvernement qui dévoile ainsi que les opérations de verbalisations sur le terrain ne sont plus des excès de zèle de fonctionnaires, mais bien l'application d'une décision politique comme nous l'annoncions depuis plusieurs mois. Non seulement cette notion dont la subjectivité est incompatible avec les principes de droit les plus élémentaires et instaure une sélection des ayant-droits par l'argent, mais de plus, elle ouvre la porte à l'arbitraire le plus total et porte un coup mortel à l'état de droit et aux libertés.

    Si le texte du ministère de l'environnement ne change rien sur le fond, car une circulaire n'a pas force de loi, il détruit les efforts de ceux qui oeuvrent au développement touristique de nos territoires ruraux pourtant déjà si fragiles. En sanctionnant systématiquement les adeptes de loisirs verts au comportement responsable et respectueux, le gouvernement se trompe de cible et finalement donnera raison à ceux qui consomment sans scrupule. Cette grave erreur entraînera aussi comme dommages collatéraux l'affaiblissement, voire la disparition, des structures oeuvrant à la formation et prônant une éthique responsable.

    En conséquence de quoi, le CODEVER déclare la MOBILISATION GENERALE des utilisateurs des chemins, et plus largement, tous les amoureux de la liberté responsable et de la nature dégagée des intérêts politiciens. Nous lançons donc une grande campagne nationale de pétitions et nous vous invitons tous à écrire à vos élus pour exprimer votre ras-le-bol. Préparez-vous aussi à une prochaine manifestation nationale à l'issue de laquelle les pétitions seront remises à la ministre. Alors ça c'est flou pour le coup !

    7 commentaires
  • Et bien un dégonflou c'est un peu comme un dégonflé mais en un peu plus flou. Le dégonflou est un peu maniaque de la dégonfle, il dégonfle et bien souvent ces motivations sont flous.
    Le dégonflous est un écolo un peu fou ! Il s'attaque aux 4X4 un point c'est tout !


    7 commentaires


  • Combien d'Erika pour rouler en 4x4 ?

    De canicule en marées noires, le recours inconsidéré à des véhicules de grandes dimensions, lourds et énergivores nécessite des importations de pétroles, générant effet de serre et pollutions marines.

    Le naufrage de l'Erika vient s'ajouter à la longue liste des catastrophes maritimes, résultat malheureusement tangible des négligences d'affréteurs avides, prêts à rogner encore et toujours sur la sécurité pour accroître leur retour sur investissement.

    Avec les dégazages sauvages, le coût environnemental et social est démesuré par rapport au gain minime que peut entraîner la possibilité de se mouvoir dans des véhicules surdimensionnés.

    Lors de chaque marée noire, une révolte légitime émeut les populations littorales. Cette révolte doit se traduire concrètement par une action sur les véritables causes de ces naufrages, sur les véritables causes qui conduisent nos sociétés à importer toujours plus de pétrole. Nous ne pouvons en effet pas protester contre des naufrages de pétroliers et continuer à nous comporter comme si l'essence ne provenait pas de quelque part. Moins de pétrole, moins de pétroliers, moins de risques de naufrages !

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique